Publication de l'arrêté relatif à la création du « Centre pour la Cybersécurité Belgique »

La Belgique dispose donc d'un « Centre pour la Cybersécurité ». Du moins sur le papier. L'arrêté qui officialise sa création est paru au Moniteur belge du 21 novembre. Il ne reste plus qu'à fixer sa composition concrète et à le lancer définitivement.

Le centre pourra alors superviser la sécurité en ligne dans notre pays, et y sensibiliser les utilisateurs. Il sera ainsi chargé :

de superviser, coordonner et veiller à la mise en œuvre de la stratégie belge en la matière ;

de gérer par une approche intégrée et centralisée les différents projets relatif à la cybersécurité ;

d’assurer la coordination entre les services et autorités concernés mais aussi entre les autorités publiques et le secteur privé ou le monde scientifique ;

de formuler des propositions pour l'adaptation du cadre légal et réglementaire en matière de cybersécurité ;

d’assurer la gestion de crise en cas de cyberincidents, en coopération avec le Centre de coordination et de crise du gouvernement ;

d’élaborer, diffuser et veiller à la mise en œuvre des standards, directives et normes de sécurité pour les différents types de système informatique des administrations et organismes publics ;

de coordonner la représentation belge aux forums internationaux sur la cybersécurité, le suivi des obligations internationales et la présentation du point de vue national en la matière ;

de coordonner l'évaluation et la certification de la sécurité des systèmes d'information et de communication ;

d’informer et sensibiliser les utilisateurs des systèmes d'information et de communication.

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (ou CCB) reprend également du SPF Technologie de l'Information et de Communication la gestion du service Computer Emergency Response Team (CERT) chargé de détecter, observer et analyser les problèmes de sécurité en ligne.

Le CCB se composera d'une dizaine de personnes, menées par un directeur et un directeur-adjoint de rôle linguistique différent, nommés pour 5 ans. Ce mandat peut être renouvelé au maximum deux fois. Le Premier ministre doit encore fixer la description de ces deux fonctions et le profil de compétences requis. Les candidats intéressés peuvent d'ores et déjà consulter les conditions requises au sein de l'arrêté créant le Centre. Celui-ci fournit également quelques informations supplémentaires quant à leur indemnité de départ.

Source: Arrêté royal du 10 octobre 2014 portant création du Centre pour la Cybersécurité Belgique, M.B., 21 novembre 2014

Voir également

Communiqué de presse du Conseil fédéral des ministres du 25 avril 2014, Création du Centre pour la cybersécurité Belgique - Deuxième lecture